Apaiser l’angoisse de séparation.

Votre bébé se réveille paniqué la nuit ou ne veut pas dormir seul ? Les séparations sont difficiles et les au revoir déchirants ?

L'angoisse de séparation est une étape normale du développement émotionnel. Il est naturel qu'un enfant se sente anxieux lorsque son parent lui dit au revoir ou lorsqu'il se retrouve seul la nuit.

Trouver des moyens pour surmonter cette situation.

Entre 8-10 mois et jusqu'à 4 ans, les pleurs ou les crises de colère souvent caractéristiques d'une angoisse de séparation sont des réactions saines à la séparation. 

 

Bien que l’intensité́ et le moment de l’anxiété́ de séparation puissent varier énormément d’un enfant à l’autre, il est important de se rappeler qu’un peu d’inquiétude de quitter maman ou papa est normal, même lorsque votre enfant a plus de 8 mois (malgré́ la popularité́ de "l'angoisse du 8ème mois").

A travers l'histoire de Fanfan, votre bébé va comprendre qu'il est normal d'être inquiet lors d'une séparation mais que ses parents pensent toujours à lui et viennent toujours le retrouver. N'hésitez d'ailleurs pas à faire des liens avec votre quotidien lors de la lecture.

Avec ce livre, votre bébé comprend qu’il est inquiet lors des séparations mais que ses parents viennent toujours le retrouver et pensent toujours à lui.

 

Lors de la lecture, n'hésitez-pas à : 

  • Vous assurez que votre enfant voit bien les illustrations, cela l’aidera à donner du sens à ce que vous dites et à développer son langage.

  • En rajouter pour faire “vivre” l’histoire en faisant des voix bizarres et des gestes : votre bébé adorera et sera attentif. 

  • Interagir avec votre bébé : en lui posant des questions et / ou en faisant le lien entre le quotidien de Fanfan et le sien.

  • Le laisser compléter vos phrases : au début, racontez-lui l’histoire puis, quand il grandit, laissez-le compléter vos phrases. 

Capture d’écran 2021-06-07 à 15.00.35.png

Les conseils de Sapiensa

Quelques petites astuces en plus pour vous aidez à gérer :
  • Planifiez des siestes et/ou des repas avant les séparations, les bébés sont plus sensibles lorsqu'ils sont fatigués ou ont faim.

  • Créez un rituel (rapide) pour dire « au revoir ». Ce rituel peut-être aussi simple qu'un câlin avec un mot doux mais rassurera votre enfant.

  • Partez sans fanfare. Dites à votre enfant que vous partez et que vous reviendrez, puis partez.

  • Ne partez surtout pas quand votre enfant ne vous regarde pas ou qu’il dort car il risque de prendre cela comme un abandon et ça ne vous aidera pas pour la suite.